Le dégoût, une émotion pas si répugnante !

Une saveur écoeurante, une odeur pestilentielle, une vision d’horreur, un évènement répugnant : ce sont autant de situations qui peuvent provoquer du dégoût en nous. Penchons-nous aujourd’hui sur les caractéristiques de cette émotion !

Même si elle ne fait pas l’unanimité parmi les émotions de base, le dégoût guide et influence nos comportements : nous allons difficilement choisir d’habiter un appartement proche d’un terrain à l’abandon rempli d’immondices, ou nous n’allons sûrement déguster un plat périmé depuis plusieurs mois. La réaction de dégoût traduit un fort rejet vis-à-vis de quelque chose d’offensant, de désagréable, d’un danger potentiel pour notre intégrité physique ou morale.

Au niveau corporel, la réaction de dégoût s’exprime à travers une tendance à fermer les yeux, le froncement des sourcils et du front, et le retroussement de la lèvre supérieure, et le ralentissement du rythme cardiaque. De même, le dégoût peut aller jusqu’à soulever des haut-le-coeur : la nausée démontre bien de cette incapacité que l’on a à ingérer ou intégrer un aliment, une idée, voire une situation. 

Quelle est l’utilité du dégoût ? Le dégoût est un redoutable système d’alarme : à l’origine, il nous permettait de nous protéger des maladies et infections. Être dégouté par une viande avariée a tendance à nous empêcher de la consommer à nous éviter l’indigestion ou l’intoxication alimentaire. Mais le dégoût est aussi une réponse à une situation ou un acte que l’on juge immoral. Nous rejetons alors l’évènement ou la personne à l’origine de notre écœurement dans le but de ne pas y être assimilée. Le dégoût protège donc non seulement nos valeurs, mais parallèlement nous permet aussi de nous améliorer. Cette émotion porte aussi un regard critique sur nos propres actions et sur celles que nous devons éviter pour préserver une image positive de la personne que nous sommes et souhaitons être.

Malgré tout, le dégoût contribue aux jugements et aux préjugés que nous pouvons nourrir à l’égard d’autrui, jugements pouvant entraîner des réactions de rejet et d’exclusion très vives. Attention alors à toujours remettre en contexte et à décoder le message de cette émotion !